Démonstrateur sur l’interaction humain-robot

L’Université de Liège développe actuellement un démonstrateur de programmation de robot collaboratif par mouvement humain. Le but est de créer un système permettant de mesurer la trajectoire de la main dans l’espace afin de commander un robot. La méthode utilisée pour mesurer le mouvement humain joue sur la complémentarité entre centrale inertielle et vision. La méthode de vision utilisée ici se base sur la reconnaissance de code ARU collé sur les faces d’un dé. La vision permet d’avoir une information sur la position et sur l’orientation de façon absolue, peu sujette aux erreurs alors que les centrales inertielles sont moins précises et dérivent au cours du temps. Par contre la vision nécessite un traitement assez lourd et peut facilement être perturbée par l’éclairage ou des obstacles passant devant la caméra. À l’inverse, les centrales sont plus robustes aux conditions extérieures et le calcul de la trajectoire est presque instantané. Une application utilisant cette technologie est encore en discussion.